S'abonner Gratuitement

Adresse E-mail

Les opérateurs lorgnent les fréquences de la télévision analogiques !

Ecrit par jean francois ruiz publié le 16/10/2007 à 22 h 01 min

Un très bon article du même nom est paru ce matin (mardi 16 octobre) dans le journal « Les Echos – Entreprises & Marchés ».

Pourquoi les opérateurs s’intéressent-ils à la télévision analogique alors qu’ils la véhiculent déja via leurs réseaux ?

Tout simplement parce qu’en 2011, une partie des fréquences de la télévision analogique sera libérée et les opérateurs voudraient bien mettre la main dessus pour pouvoir très rapidement et à moindre frais déployer du haut débit et très haut débit partout en France. et la 3G, c’est pour les chiens ???

Selon Bertrand Lacroix numéro 2 d’Alcatel-Lucent France, il « n’existe pas pour la prochaine décennie d’alternative techniquement et économiquement viable, ni réalisable dans les délais demandés par la population, ni acceptable en termes d’insertion des antennes dans le paysage« … et il poursuit que les technologies filaires ne pourront pas couvrir l’ensemble du territoire pour offrir un service haut débit mobile. et la fibre optique c’est pour la déco de Noël ???

La 3G qui me semble être la victime de ses propos, coûte trop chère et, toujours selon l’article, elle ne répond plus aux besoins de la population qui consomment de plus en plus de « DATA » mobile. Selon Orange, « la progression estimée du trafic de données se révèle être en moyenne (..) d’environ 50% par utilisateur et par an« . (Est ce que la courbe part de zéro ? 😉 )

La 3G semble être véritablement un fiasco total. A peine née et déjà, on veut sa mort. Ceci n’est pas étonnant avec des  licences d’exploitation à des prix prohibitifs (+ de 600 millions d’euros la licence) et des coûts de mise en place du réseau ( plusieurs milliards d’euros)) sans compter les téléphones qui tardent à pénétrer le marché et les forfaits proposés par les opérateurs eux même qui nous proposent de l’illimité…….. en temps de connexion mais très limité en quantité de transfert de données. Tout le monde a décidé de tuer cette fameuse 3G.

Alors que penser de cette nouvelle effervescence autour de la libération prochaine des bandes de fréquences de la télévision analogique? Serons nous encore spectateur ET victime de spéculation sur le prix/l’attribution des licences d’exploitations ? Cette fois, le monde de l’audiovisuelle et l’armée sont aussi sur le coup. Ce ne sera pas juste une discussion entre les 3 opérateurs et l’ARCEP pour décider si oui ou non ils acceptent un nouvel entrant Free à venir manger leur gros gâteau qu’est le marché de la téléphonie mobile. Verrons nous prochainement du vrai haut débit à prix raisonnable ? mmmhh….

Alors que les spéculations pour 2011 commencent, que la 3G vit tant bien que mal, pourquoi jeter son dévolu sur cette bande de fréquence ? Les opérateurs pourraient très facilement conjointement avec certaines initiatives développer/encourager plus vigoureusement les réseaux WIFI maillés et étendus en France comme FON. On parle de haut débit mobile alors que les réseaux Wifi disponibles en France sont bien trop peu présents.

Article : Les opérateurs lorgnent les fréquences de la télévision analogiques


Trop de fonctionnalités : le client ne suit plus !!!!

Ecrit par jean francois ruiz publié le 22/08/2007 à 1 h 54 min

Depuis pas mal de temps, les constructeurs participent à un grand concours de « Celui qui aura le plus d’options à afficher dans la description technique d’un téléphone mobile« . Ceci est digne des concours d’ados de celui qui pisse le plus loin.

La question « Est ce pertinent ? » se pose.

Globalement, l’acheteur veut un maximum de fonctionnalités même s’il ne les comprend pas car il veut avant tout en avoir pour son argent. Il suffit de regarder dans les boutiques spécialisées en téléphonie mobile, les téléphones sont accompagnés d’une énorme pancarte charabiesque:

Applications intégrées Pocket Outlook avec DirectPush Mail,Client MMS, SIM Manager,Récépteur GPS Intégré,Module de réception SiRFstarIII, 1 appareil photo CMOS 3 Megapixels, Lecture de fichiers audio : AMR/AAC/WMA/MP3/AAC+ (en option) ; vidéo : MPEG4/H.263/Motion JPG, Synchronisation avec un ordinateur PC, Interface USB, Emplacement pour carte miniSDQuadri-bande : 850 MHz, 900 MHz, 1800 MHz et 1900 MHz, Compatibilité GPRS (1/4 ou 2/3) B PBCCH supporté Classe 10, Compatibilité EDGE, Bluetooth et WiFi, …

Le problème, c’est que très souvent très peu des fonctionnalités ou possiblités du téléphone mobile sont exploitées. La téléphonie, le carnet d’adresse restent les fonctions les plus couramment utilisées.

Est ce la faute des constructeurs ?

Il me semble qu’une grande partie de la responsabilité de ce constat d’échec de communication soit imputable aux opérateurs principaux. Ces derniers sont beaucoup trop timide dans l’innovation des services. Oupss!!! Je viens de dire un gros mot: Services.

Les opérateurs de téléphonie mobile cherchent toujours et encore à conserver leur monopole et pour cela ils développent par eux même les services et en verrouillant la bande passante. Sans doute pensent ils être les plus intelligents et les plus à même à comprendre le besoin de leurs clients. Ils devraient s’inspirer des FAIs (fournisseurs d’accès Internet) qui comme Free s’occupent de fournir principalement un accès haut débit à Internet. Laissant ainsi à des tiers le soin de penser, de développer des services. Ainsi les FAIs ont relativement une bonne image. La VoIP, par exemple, est disponible depuis plusieurs années mais toujours très peu exploité sur mobile alors qu’elle modifierait complètement le rapport au téléphone….Les opérateurs mobile risque très prochainement de voir une belle révolution se faire sans eux lorsque les FAIs vont sérieusement attaquer le marché de l’Internet mobile.

Dans cette situation de verrouillage des services, les constructeurs de téléphones n’ont pas d’autres choix que de renouveller très régulièrement leur gamme de produits en communicant un maximum sur les capacités de leurs produits.

Est ce préjudiciable aux opérateurs et constructeurs ?

A mon sens, complètement !! Des communications conjointes plus claires devraient permettre à l’utilisateur de mieux exploiter son téléphone mobile pour qu’il devienne un terminal mobile. Certains constructeurs comme Nokia ont très bien compris ce problème et tentent par eux même de proposer des solutions afin de montrer à leurs clients le potentiel de leurs produits. Nokia possèdent des services de partage de photos, vidéos comme MOSH. Il aurait pu choisir un autre nom car celui ci est MOCHE.

Il serait temps de faire autre chose que de téléphoner avec un terminal mobile.

Cell Phone Overkill


 
 
Hébergé par Iguane Studio